#Metoo: les femmes s’invitent au bal d’Ars Musica

Comme il l’avait déjà fait au Théâtre de Poche en septembre dernier pour attirer l’attention sur la programmation ultra-masculine du lieu, le groupe F(s) organisait, vendredi soir, en compagnie d’autres collectifs (Elles font des Films, réseau Fair_Play et Engagement Arts), une manifestation lors de la clôture du festival Ars Musica pour y dénoncer un manque total de mixité. Le motif précis de leur colère ? Des chiffres pour le moins déséquilibrés pour un événement qui se targue de présenter chaque année un état des lieux de la création musicale contemporaine. En moyenne, avancent ces collectifs, entre 1989 et 2019, Ars Musica a mis à l’affiche 3 % de femmes compositrices. Et sept éditions du festival ne comportaient aucune femme. Quant au programme de l’édition 2019, qui célèbre les 30 ans de l’événement, il compte huit femmes compositrices programmées pour 50 compositeurs hommes sur un mois de festival, zéro femme compositrice programmée pour l’ouverture et zéro femme programmée pour la clôture, intitulée Le bal contemporain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct