Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš à nouveau dans le collimateur du parquet

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš sur la sellette.
Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš sur la sellette. - REUTERS

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš connaît décidément une bien mauvaise semaine. Après un rapport de la Commission européenne l’accusant de conflit d’intérêts, voici que le parquet tchèque reprend ses poursuites criminelles contre lui. En conférence de presse mercredi midi, le procureur en chef Pavel Zeman a critiqué le travail de ses subordonnés et les a renvoyés à leurs devoirs dans l’affaire dite du « Nid de cigogne ». Malgré les appels de l’opposition et de mouvements civiques, le Premier ministre exclut de démissionner.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct