Destitution: le Congrès débat des chefs d’accusation contre Donald Trump

Les procédures contre Trump se poursuivent avec la commission judiciaire du Congrés, chargée de régiger les articles de mise en accusation.
Les procédures contre Trump se poursuivent avec la commission judiciaire du Congrés, chargée de régiger les articles de mise en accusation. - AFP.

Moqué par ses pairs de l’Otan à Londres, Donald Trump a regagné Washington mercredi soir, passablement humilié, mais aussi distrait par la nouvelle phase de la procédure de destitution parlementaire intentée contre lui. Le matin même, la commission judiciaire présidée par le démocrate Jerry Nadler a repris le flambeau de cette épreuve de force, entamée le 24 septembre par la majorité démocrate à la Chambre des représentants, et désormais appelée à passer la vitesse supérieure.

Pour cet acte 2, les 41 élus de cette commission (24 démocrates et 17 républicains) seront appelés à rédiger les articles de mise en accusation retenus contre le président des Etats-Unis, dans le cadre de l’enquête sur les pressions exercées à l’encontre du pouvoir ukrainien : abus de pouvoir, entrave à la justice et atteinte à la sécurité nationale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct