Donald Tusk s’engage pour un effort sur la dette grecque

Donald Tusk, président du Conseil européen, l’affirme: «Les créanciers de la Grèce devront faire des propositions réalistes sur la dette» grecque en contrepartie des propositions attendues d’Athènes.
Donald Tusk, président du Conseil européen, l’affirme: «Les créanciers de la Grèce devront faire des propositions réalistes sur la dette» grecque en contrepartie des propositions attendues d’Athènes. - EPA.

Le Tout-Bruxelles européen était dans l’expectative jeudi en fin de journée, à l’approche de l’échéance qui avait été fixée à la Grèce pour transmettre aux partenaires de la zone euro son plan de réformes, condition pour que les partenaires de la Grèce acceptent d’envisager un troisième plan d’aide au pays. Le gouvernement grec s’est longuement réuni dans l’après-midi, et y a approuvé le fameux plan, après quoi le Premier ministre Alexis Tsipras est allé le présenter aux chefs de partis d’opposition, dont il avait obtenu après le référendum de dimanche un soutien global à sa démarche de négociation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct