Assassinat d’une journaliste à Malte: «L’Etat de droit est sous pression»

La délégation du Parlement européen - ici, de g. à dr. Assita Kanko, Roberta Metsola et la cheffe de la délégation, Sophia in’t Veld - est revenue plus inquiète que jamais de sa mission sur place.
La délégation du Parlement européen - ici, de g. à dr. Assita Kanko, Roberta Metsola et la cheffe de la délégation, Sophia in’t Veld - est revenue plus inquiète que jamais de sa mission sur place. - AFP.

La délégation d’eurodéputés envoyée à Malte après les révélations sur la possible implication de proches du pouvoir dans l’assassinat de la journaliste d’investigation Daphne Caruana Galizia est est revenue plus inquiète que jamais.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct