Les Tartes de Françoise veulent rouvrir l’appétit de leurs clients

Jean Baisier, CEO des Tartes de Françoise, s’est adjoint les services d’un bureau d’architecture milanais spécialisé dans le retail et l’horeca de prestige.
Jean Baisier, CEO des Tartes de Françoise, s’est adjoint les services d’un bureau d’architecture milanais spécialisé dans le retail et l’horeca de prestige. - Pierre-Yves Thienpont.

L’air, méchamment froid, pique les joues. Mais l’ambiance est à la fête dans le centre de Namur. Le marché de Noël répand ses chants et ses effluves de saison, tandis qu’un commerce, parmi de nombreux autres dans le quartier, se distingue et attire les curieux. Il s’agit des Tartes de Françoise, qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale wallonne, en fanfare. Le 22e point de vente du spécialiste de la tarte, sucrée et salée hyperfraîche préparée sur place (pour 40 % de la carte du moins) et à emporter, inaugure en effet un tout nouveau concept appelé à devenir un modèle pour l’ensemble des succursales présentes et futures. Celui-ci est loin, bien loin des débuts bruxellois de l’enseigne dans les années 90. A l’époque, elle se limitait à un comptoir de retrait de commandes passées par des professionnels, puis par des particuliers, initiés grâce au bouche-à-oreille, au plaisir gourmand de la quiche lorraine et du moelleux au chocolat roboratif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct