Jonathan Sacoor: «On ne doit plus rougir face à la Jamaïque ou aux USA»

Jonathan Sacoor: «On ne doit plus rougir face à la Jamaïque ou aux USA»

Révélation de l’année 2018 sur 400 mètres (champion du monde junior, et médaillé d’or à l’Euro de Berlin avec les Belgian Tornados), Jonathan Sacoor (20 ans) a vécu un début d’année laborieux aux Etats-Unis, où il a entrepris des études de « Business International » à l’Université du Tennessee. Le Brabançon flamand a ensuite ponctué 2019 par les médailles de bronze conquises en équipe aux Relais mondiaux de Yokohama et aux Mondiaux de Doha (où il a terminé 12e en individuel), ainsi que le titre de champion de Belgique. Toujours au stage pré-olympique organisé par le COIB à Belek (Turquie), déserté à mi-parcours par la fratrie Borlée en partance pour l’Afrique du Sud, le quatrième maillon fort des Belgian Tornados est revenu sur cette année contrastée finalement couronnée d’un Spike d’argent.

Jonathan Sacoor, si vous deviez vous donner une cote sur 10 à l’issue de cette saison, ce serait combien ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct