Comment reconnecter le maraîcher et le consommateur

Les clients de François Sonnet viennent cueillir leurs légumes dans le champ eux-mêmes. Ils inscrivent ensuite sur le tableau noir ce qu’ils ont emporté.
Les clients de François Sonnet viennent cueillir leurs légumes dans le champ eux-mêmes. Ils inscrivent ensuite sur le tableau noir ce qu’ils ont emporté. - Dominique Duchesnes

Reportage

Sur les hauteurs de Jupille, François Sonnet inspecte ses terres qu’il a poétiquement baptisées le « Champ des possibles ». Elles sont divisées en six parcelles distinctes. L’une actuellement consacrée à la culture des choux, une autre aux courges, d’autres encore aux légumes à feuilles, des poireaux ou aux pommes de terre. Dans ses deux couloirs de serres, il arrose de jeunes pousses en pleine croissance.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct