Mons: les crèches et les homes vont quitter le CPAS

Mons: les crèches et les homes vont quitter le CPAS

La Ville de Mons vient de lancer une réforme pour réorganiser sa politique sociale. « Notre souhait est de faire en sorte que chaque acteur public et local puisse se recentrer sur son métier de base », détaille le bourgmestre Nicolas Martin. « Nous avons entamé cette réflexion il y a plusieurs mois. » Cependant, la Ville et le CPAS sont soumis à des contraintes financières et doivent respecter le cadre budgétaire imposé par le CRAC (centre régional d’aide aux communes). Ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. « C’est notamment très compliqué d’investir dans une nouvelle maison de repos ou dans une crèche alors que les besoins sont pourtant très importants. Car si nous décidons de franchir le pas, nous devrons faire des choix et réduire l’investissement dans nos missions de base. Ce n’est pas logique ». Une situation également vécue par le CPAS de Mons.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct