Des chercheurs liégeois contrent l’asthme grâce à un nez bionique

Le professeur Florence Schleich recevra ce mardi le prix de l’AstraZeneca Foundation.
Le professeur Florence Schleich recevra ce mardi le prix de l’AstraZeneca Foundation.

Pouvoir choisir le meilleur médicament pour le patient asthmatique, simplement en « soufflant dans le ballon ». Ou bientôt dans son smartphone ? C’est le projet du professeur Florence Schleich, médecin pneumologue au CHU de Liège.

« J’ai été frappée par un reportage qui expliquait qu’un chien pouvait reconnaître que certains patients étaient atteints d’un cancer ou du diabète rien qu’en respirant leur odeur. Bien entendu, les capacités olfactives canines sont bien supérieures à l’humain, mais il est aujourd’hui possible de recréer ce talent via un automate qui analyse finement les odeurs et notamment l’air exhalé par un patient », explique la spécialiste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct