Le gouvernement met fin au commissariat central pour migrants en transit

Le gouvernement met fin au commissariat central pour migrants en transit

La collaboration entre la police fédérale et l’Office des Étrangers concernant les criminels illégaux et les migrants en transit a été renforcée, ont annoncé vendredi la ministre de l’Asile et de la Migration, Maggie De Block (Open VLD), et son homologue à l’Intérieur et à la Sécurité, Pieter De Crem (CD&V). Grâce à cette réorganisation, 40 places en centre fermé ont été libérées pour des personnes en séjour illégal qui commettent des délits.

Les deux ministres entendent continuer à miser sur l’expulsion des criminels illégaux, raison pour laquelle ces places ont été libérées dans des centres fermés afin de les enfermer, eux et d’autres groupes prioritaires.

« Nous avons besoin de places pour la détention d’illégaux qui créent des troubles, de demandeurs d’asile refoulés et de transmigrants », justifie la ministre De Block dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct