D’un Sporting à l’autre, Karim Belhocine a réussi sa mue

Il fait confiance au même groupe.
Il fait confiance au même groupe. - Photo News

C’est avec des doutes planant au-dessus de sa tête que Karim Belhocine a débarqué au Sporting de Charleroi pour y distiller son premier entraînement le 24 juin dernier. « Les doutes, c’est l’histoire de sa vie. Ils lui collent à la peau depuis qu’il est joueur », pointe Cédric Berthelin, l’entraîneur des gardiens du RCSC qui avait déjà travaillé avec le T1 carolo à Courtrai. Un peu moins de six mois plus tard pourtant, ces questions ont volé en éclats pour ne laisser place qu’à des louanges, à tous les niveaux du club, de la direction aux joueurs, en passant par les supporters. « Il y avait un gros clivage entre ceux qui voulaient lui laisser une chance et ceux qui ne voulaient pas le voir débarquer au Mambourg », peut-on entendre venant de la T4 carolo. Cette division a désormais laissé la place à une idée unique : Karim Belhocine est la bonne personne au bon endroit pour continuer à faire grandir le club.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct