Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?
Twitter

Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour débattre de ces choses : un vote est prévu vendredi prochain au Sénat sur la nomination de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle. Mais le vrai problème n’est pas là. Salir un parlementaire publiquement et faussement pour éviter qu’une pluralité d’opinions – ou qu’en tout cas une opinion non partagée par la N-VA –, soit représentée dans une institution qui veille à la bonne application des lois, est une atteinte au processus démocratique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct