Allemagne: le SPD décrète le retour de «l’Etat social»

Le nouveau tandem à la tête du SPD, Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken
: un défi difficile à relever.
Le nouveau tandem à la tête du SPD, Norbert Walter-Borjans et Saskia Esken : un défi difficile à relever. - Reuters.

Le virage à gauche pourra-t-il sauver le Parti social-démocrate (SPD) du naufrage ? Le nouveau duo élu ce week-end au congrès de Berlin pourra-t-il récupérer les centaines de milliers d’électeurs partis à l’extrême gauche, chez les écologistes mais aussi à l’extrême droite ?

A la tête de ce duo, Norbert Walter-Borjans (élu à 89 %), ancien ministre des Finances de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Le fait d’armes de ce technocrate, surnommé le « Robin des Bois des contribuables », a été la lutte contre l’évasion fiscale. Il a acheté au marché noir des données bancaires volées en Suisse pour 90 millions d’euros afin de récupérer plus de 7 milliards chez les fraudeurs. Il sera accompagné d’une femme, la députée Saskia Esken, élue pour sa part à 76 % des voix.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct