Anderlecht: Marco Kana se profile déjà comme le patron

©Belga
©Belga

A seulement dix-sept ans, il aurait pu être frappé de plein fouet par le doute après les deux premiers buts concédés à Ostende, sur lesquels il a été impliqué. Mais Marco Kana n’est décidément pas fait du même bois que les autres jeunes joueurs de son âge. Mise au repos jeudi soir en Coupe de Belgique suite aux retours éphémères de Vincent Kompany et Philippe Sandler, la jeune pousse formée à Neerpede a profité de la semaine pour se ressourcer et oublier cette première période cauchemardesque à la Côte. « J’ai toujours eu un mental très fort », explique le principal intéressé à la maturité déconcertante malgré son très jeune âge. « Si je fais une erreur, je l’assume et je sais que je dois passer à autre chose dès qu’il y a un nouveau match qui arrive. On ne doit pas être crispé parce qu’on est jeune. Le coach nous met sur le terrain et il faut répondre présent. Il faut être fort dans la tête et continuer à montrer son audace et son jeu sur le terrain. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct