Le français qui a tenté de se suicider suite à sa condamnation à 30 ans de réclusion s’est réveillé

Le père de Sophie Kulik
Le père de Sophie Kulik - AFP

Willy Bardon, qui avait avalé un pesticide vendredi après l’annonce de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle dans l’affaire Kulik, est réveillé et son pronostic vital «n’est plus engagé», a annoncé lundi le procureur d’Amiens.

«Il est désormais réveillé et son état de santé n’inspire plus d’inquiétude aux médecins, qui n’ont par ailleurs pas détecté l’existence de séquelles», a déclaré à l’AFP Alexandre de Bosschère, précisant que l’homme de 45 ans «demeurera hospitalisé» lundi.

Condamné vendredi soir à 30 ans de réclusion criminelle pour l’enlèvement, la séquestration suivis de mort et le viol d’Elodie Kulik en janvier 2002 près de Tertry (Somme), Willy Bardon avait immédiatement tenté de mettre fin à ses jours, ingurgitant dans la salle d’audience un cachet de Temik.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en France