France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»

France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»
Photo News

Je suis devenu un rebelle officiel ! » C’est par ces mots que Jean-Luc Mélenchon a accueilli ce lundi la décision du tribunal correctionnel de Bobigny. Le leader de la France insoumise a été condamné à trois mois de prison avec sursis et à 8.000 euros d’amende, conformément à ce qu’avait demandé le parquet à l’audience. Il comparaissait pour « rébellion » et « provocation » lors des perquisitions d’octobre 2018. Des perquisitions qui avaient alors été menées dans le cadre des enquêtes sur les comptes de campagne du parti et sur ses assistants au Parlement européen. « La République, c’est moi », s’était alors opposé Jean-Luc Mélenchon en clamant : « Ma personne est sacrée ! ». Son bras droit, le député Alexis Corbière, est le seul des six prévenus à avoir été relaxé.

« Un coup monté par Macron »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct