L’Agence mondiale antidopage sans pitié pour le sport russe

Les drapeaux russe et olympique à la cérémonie de clôture des JO 2014 à Sotchi. Il semble cette fois acquis que le drapeau russe ne flottera pas au Japon.
Les drapeaux russe et olympique à la cérémonie de clôture des JO 2014 à Sotchi. Il semble cette fois acquis que le drapeau russe ne flottera pas au Japon. - EPA.

Le verdict est tombé ce lundi midi. L’Agence mondiale antidopage (AMA) a exclu la Russie des Jeux olympiques et des principales compétitions sportives pour les quatre années à venir suite à ses tentatives de falsification des données du laboratoire de Moscou. Celles-ci, réclamées par l’AMA, avaient vu des centaines de résultats de contrôles suspects trafiqués ou effacés, une « affaire » de plus dans le plus vaste scandale de dopage dans l’histoire du sport. Le drapeau blanc-bleu-rouge ne flottera ni aux JO de Tokyo 2020, ni à ceux d’hiver de Pékin 2022… ni à la Coupe du monde de football 2022 au Qatar. Il s’agit de la sanction la plus lourde jamais prononcée par l’AMA dans le cas d’une affaire de dopage.

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Sports