Négociations fédérales: le scénario de l’arc-en-ciel amélioré… après une auto-exclusion de la N-VA

Après un mois de tractations, l’informateur Paul Magnette a souhaité mettre un terme à sa mission. © Belga.
Après un mois de tractations, l’informateur Paul Magnette a souhaité mettre un terme à sa mission. © Belga.

La fin supposée de la mission d’information de Paul Magnette ne signifie pas pour autant la fin de l’option arc-en-ciel. Un scénario circule, celui de « la pause N-VA ». Le CD&V, mais aussi le VLD dans une moindre mesure car il est divisé sur la question, auraient besoin d’une « ultime tentative » permettant de savoir ce que veut réellement la N-VA… Afin que ce soit elle qui dise, in fine, si elle veut ou plutôt ne veut pas monter dans un gouvernement fédéral. Ce qui permettrait aux chrétiens et/ou libéraux flamands de ne pas devoir écarter, eux-mêmes, les nationalistes en acceptant d’entrer dans une majorité sans eux. Une source proche des négociations résume : « Il faut peut-être passer par la preuve que ce n’est pas possible avec la N-VA. Sinon il y aura des craquements graves au VLD et pour le CD&V, ce n’est tout simplement pas possible sans cette phase intermédiaire. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct