L’UE réchauffe ses relations avec le Congo

Josep Borrell, le nouveau chef de la diplomatie de l’UE, espère «
l’unité
» des Européens pour davantage peser dans un monde «
dangereux
».
Josep Borrell, le nouveau chef de la diplomatie de l’UE, espère « l’unité » des Européens pour davantage peser dans un monde « dangereux ». - EPA.

Vigilance et encouragement. L’UE a amorcé lundi un réchauffement des relations avec le Congo. Près d’un an après l’élection présidentielle de décembre 2018, et malgré les doutes sur la validité des résultats et le poids persistant des partisans du président sortant Kabila, les Européens ont décidé de s’engager « progressivement » à soutenir les réformes promises par l’actuel chef de l’Etat, Felix Tshisekedi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct