La banque de données sur les terroristes élargie aux radicalisés: pour quoi faire?

Cette banque de données élargie permettra-t-elle de repérer les personnes susceptibles de passer à l’acte terroriste
? © Belga.
Cette banque de données élargie permettra-t-elle de repérer les personnes susceptibles de passer à l’acte terroriste ? © Belga.

Débat

Deux nouvelles lignes viennent garnir le plus grand fichier des services de sécurité sur le terrorisme. La base de données « terrorist fighters » s’enrichit des catégories « condamnés pour terrorisme » et « extrémistes potentiellement dangereux », a indiqué le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), en commission de suivi de l’enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct