Zwangere Guy: «Dès que je le sens, j’attaque»

Zwangere Guy est le seul de sa famille à être resté à Bruxelles. Il l’évoque aussi dans ses textes
: «
J’ai toujours eu un grand amour pour ma ville, même si ça tourne carré.
»
Zwangere Guy est le seul de sa famille à être resté à Bruxelles. Il l’évoque aussi dans ses textes : « J’ai toujours eu un grand amour pour ma ville, même si ça tourne carré. » - DR

C’est là où Brutaal a été enregistré que nous sommes allés l’écouter quelques jours avant sa sortie. Dans les Red Bull Studios à Amsterdam, en compagnie du principal intéressé. Gorik Van Oudheusden donc, alias Zwangere Guy le Brusseleer. Qui n’en peut alors plus d’attendre : « Il y a quelques tracks que j’ai trop entendus ! Je crois que j’ai écouté vingt fois l’album, partout : voiture, baffles, mastering, nouveau mastering, studio, studio, studio, chez moi… J’attends le moment où j’aurai le vinyle. Là ça reste, c’est pas comme sur les ordinateurs. Dès que je l’ai en main, ça existe vraiment. C’est ce que j’ai toujours eu avec ma musique. Avec Stikstof, et tout seul. Je veux voir ça, je veux l’écouter, le toucher ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct