Etat de droit: Didier Reynders déplore une «évolution négative» en Pologne et Hongrie

Etat de droit: Didier Reynders déplore une «évolution négative» en Pologne et Hongrie
EPA

Le commissaire européen à la Justice Didier Reynders a constaté ces dernières semaines « une évolution négative » tant en Pologne qu’en Hongrie concernant le respect de l’Etat de droit, a-t-il indiqué mardi à son arrivée à un conseil des ministres des Affaires européennes. « Malheureusement, nous avons constaté une évolution négative ces dernières semaines tant pour la Pologne que pour la Hongrie », a commenté le commissaire belge, alors que le conseil des Affaires générales procède ce mardi à une nouvelle audition sur la Hongrie et fera le point sur la situation en Pologne.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban est en désaccord avec les instances européennes sur les réformes judiciaires et la réduction des libertés académiques que son régime a entreprises. Il prétend que les griefs de l’UE constituent une riposte injuste à son opposition à la politique migratoire de l’UE.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct