La Cordillère des songes La parole des pierres

<span>La Cordillère des songes</span> La parole des pierres

Destination Santiago, au pied de la cordillère des Andes. Ville natale du cinéaste et que celui-ci ne reconnaît plus. Pour comprendre le Chili d’aujourd’hui, la caméra de Patricio Guzmán, l’exilé qui a fui la dictature de Pinochet, se tourne vers la montagne, témoin du passé, qu’il a appris à observer depuis sa terre d’exil, la France. À 78 ans, le temps est venu pour lui de s’en approcher. De façon intime, poétique, politique, personnelle.

Sa caméra caresse la gigantesque chaîne de montagnes, devenue, selon lui, la métaphore de l’immuable. Plonger dans la Cordillère, c’est plonger dans ses souvenirs. Scrutant ses sommets escarpés, s’enfonçant dans ses vallées profondes, on entame avec lui un voyage introspectif en quête des secrets de son âme chilienne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Les sorties cinéma