Le podcast, ou la révolution d’un internet sans écran

Le casting de luxe d’«
Entrez sans frapper
» (La Première) a mijoté 5 nouvelles basées sur des histoires criminelles belges.
Le casting de luxe d’« Entrez sans frapper » (La Première) a mijoté 5 nouvelles basées sur des histoires criminelles belges. - D.R.

De ce côté-ci de l’Atlantique, on ne l’avait quasiment pas entendu venir. Jusqu’ici cantonné à un cercle d’inconditionnels (qui peuvent s’enfiler du « binge listening » des heures durant), le podcast est en train de gagner son statut de nouvelle révolution numérique. Celle d’un Web sans écran, d’ordinaire noyé dans le flux de la vidéo. La radio, longtemps laissée sur le quai d’internet, tient (enfin) sa revanche.

Né, déjà, il y a une quinzaine d’années, ce format audio 2.0 a réellement explosé aux Etats-Unis en 2014, avec le premier « blockbuster » de l’histoire du podcast, « Serial ». Les 12 épisodes ont été téléchargés plus de 3 millions de fois. Aujourd’hui, selon le bureau Edison Research, un Américain sur deux a au moins écouté un podcast une fois dans sa vie. Surprenant : la croissance s’observe surtout chez les « millennials » et les trentenaires, soit précisément ceux que l’on croyait irrémédiablement vissés devant leur écran.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct