Le gaz vert débarque à la pompe

Dans un premier temps, le pétrolier va importer son biogaz, mais il compte bien pouvoir à terme s’approvisionner localement.
Dans un premier temps, le pétrolier va importer son biogaz, mais il compte bien pouvoir à terme s’approvisionner localement. - Belga

Septante-cinq à 80 % de rejets d’oxydes d’azote et de particules fines en moins et 7 à 16 % de CO2. Des prix à la pompe bien moindres… Le gaz naturel compressé (CNG) s’affiche de plus en plus comme une solution écologique de choix face au diesel et à l’essence, aux côtés de l’électrique. 18.500 véhicules propulsés au CNG circulent actuellement sur nos routes et peuvent s’approvisionner dans 150 stations-service réparties pour l’instant principalement en Flandre (quatre à Bruxelles et une trentaine en Wallonie). Sa crédibilité ne devrait faire qu’augmenter avec l’arrivée sur le marché d’un CNG « vert » produit à partir de biomasse (déchets agricoles, déchets domestiques, boues de stations d’épuration) : le bio CNG. Total a inauguré ce mardi à Bruxelles la première pompe de ce type. Son bilan carbone est nettement meilleur que celui du gaz naturel fossile : -80 % de CO2 par rapport aux carburants traditionnels.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct