Bruxelles: combat urbain au Donderberg, les riverains inquiets

Jos Brumagne, au nom des riverains, plaide pour la préservation de l’espace vert.
Jos Brumagne, au nom des riverains, plaide pour la préservation de l’espace vert. - Mathieu GOLINVAUX

C’est un projet vieux de plus de huit ans, le plutôt mal nommé « Hop ». Derrière lequel Philippe Close, et le PS de la Ville, met tout son poids politique. Face à lui une contestation citoyenne organisée – 361 opposants enregistrés lors de la commission de concertation la semaine dernière.

L’objet de la polémique laekenoise ? Transformer un terrain (2,6 hectares, quand même) en un « complexe immobilier ». On parle du site du Donderberg, mitoyen du Jardin du Fleuriste, derrière l’école européenne. Dans le « détail » des plans : 49 logements et 119 places de parking en sous-sol, une école fondamentale pour 672 élèves avec un logement pour le concierge, une salle de sport, un local de quartier, des voiries privées. Sans oublier 13 places de parking aux abords, avec un kiss & ride, et le passage de la rue en double sens.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Bruxelles