Les 11 jours fous du Spirou de Charleroi

Alexandre Libert aura du pain sur la planche.
Alexandre Libert aura du pain sur la planche. - Belga

Début de la seconde phase de poules de FIBA Europe Cup, quart de finale aller-retour de Coupe de Belgique face à Ostende et rencontre cruciale contre le Brussels pour regagner le top 8 en championnat, l’effectif du Spirou ne manquera pas de motivation en ce mois de décembre tant les rencontres s’enchaînent et présentent toutes des enjeux.

1 Pas d’objectif prioritaire

Jouer sur trois tableaux fait partie de l’ADN du club, même si cela implique de disputer la moins réputée des quatre. Si l’apprentissage contre des équipes différentes pour sortir de la monotonie du championnat belge et la construction d’un esprit d’équipe sont les arguments avancés, cette participation surcharge le calendrier de fin d’année. Charleroi a bien envisagé des solutions pour l’alléger… Sans succès.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct