Le grand amour des Islandais: le Legoland de la littérature

Une librairie à Reykjavik.
Une librairie à Reykjavik. - Reuters

Dans le monde islandais du livre, les affaires démarrent début octobre, s’accélèrent au cours des deux mois suivants et atteignent leur apogée peu avant le réveillon de Noël. Deux à trois quarts de tous les livres publiés en Islande sont achetés au cours des trois derniers mois de l’année. Des romans, des ouvrages spécialisés, des livres pour enfants, des livres de cuisine, des BD, des biographies, des traités philosophiques et de la poésie. Les livres sont le cadeau de Noël que les Islandais s’échangent traditionnellement en famille, entre amis, entre collègues ou encore entre voisins.

On estime qu’un Islandais sur trois a écrit ou écrira un livre au cours de sa vie. Oui, les Islandais sont le peuple du livre. « Il est possible de vivre sans livres, mais que ça doit être triste ! », déclare Arthur Björgvin Bollason, spécialiste des sagas, auteur, traducteur et guide touristique à ses heures perdues.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct