Le premier sommet européen de Charles Michel s’ouvre sur l’âpre bataille pour le climat

Charles Michel, président du Conseil européen, et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.
Charles Michel, président du Conseil européen, et Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. - AFP

A peine emballé, pesé, voilà le paquet « Green Deal » expédié dès ce jeudi sur la table des chefs d’Etat ou de gouvernement des pays membres de l’Union européenne, réunis pour deux jours à Bruxelles. Où l’ambition climatique n’est pas mince… qui pourrait cependant se fracasser sur le mur des calculs budgétaires. Or, si la Commission propose, les Etats disposent…

Ce sera la première séance du Conseil européen pilotée par son nouveau président : Charles Michel. L’ex-Premier ministre belge est aux commandes depuis le 1er décembre, en même temps que la nouvelle Commission. Le président s’est fixé un objectif nº1 : l’adoption, durant ce sommet, d’un « engagement de l’UE à devenir neutre sur le plan climatique d’ici 2050 », soit zéro émission nette de CO2. Le consensus de tous – l’unanimité… – est requis pour bétonner cet engagement politique, qui doit par ailleurs placer visiblement l’Europe sur la carte du monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct