Polémique autour des propos misogynes d’un chirurgien flamand invité par un cercle de l’université de Gand

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Le Soir

Le conseil social de l’Université de Gand (UGent) propose mercredi au collège d’administration de l’université de suspendre le cercle ultra-conservateur et nationaliste KVHV (Katholiek Vlaams Hoogstudentenverbond) pour une durée de quatre mois, à la suite des propos sexistes tenus par Jeff Hoeyberghs. La décision définitive sera prise vendredi, a fait savoir l’université.

À l’invitation du KVHV, le chirurgien plastique Jeff Hoeyberghs a donné une conférence le 4 décembre dernier au cours de laquelle il a tenu des propos sexistes. « Les femmes veulent les privilèges de la protection masculine et de l’argent, mais elles ne veulent plus ouvrir les jambes », a-t-il par exemple lancé. « On ne peut pas traiter une femme sur un pied d’égalité sans devenir son esclave », a-t-il ajouté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct