Commerce, batteries, biodiversité, forêts et pollutions

De nombreuses propositions figurent au menu de la feuille de route présentée mercredi par la Commission au parlement et aux Etats européens. Toutes ne passeront pas comme une lettre à la poste, mais elles vont secouer les esprits.

On retiendra ainsi l’idée d’étudier l’établissement, aux frontières européennes, un « mécanisme d’ajustement carbone » pour une série de secteurs confronté à une concurrence internationale moins soucieuse des impératifs climatiques. La Commission ne parle pas d’une « taxe carbone », il faut éviter d’énerver l’Organisation mondiale du commerce, mais l’idée est là : éviter que les produits européens, soumis à des exigences environnementales fortes, soient concurrencés par des importations produites dans un cadre moins strict.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct