Algérie: la population a boudé les urnes de l’élection présidentielle

Alger ce 12 décembre
: la foule hurle son hostilité au scrutin organisé par le régime. Ci-contre, une caricature relayée sur les réseaux sociaux.
Alger ce 12 décembre : la foule hurle son hostilité au scrutin organisé par le régime. Ci-contre, une caricature relayée sur les réseaux sociaux. - Ramzi Boudina/RTR.

En Algérie, ce 12 décembre, la population paraît avoir, comme la plupart des observateurs sérieux l’avaient anticipé, largement boudé les urnes lors de la présidentielle organisée par l’armée, qui a hâte de sortir de la crise dans laquelle le pays est maintenant plongé depuis près de dix mois. Manifestations, arrestations, isoloirs parfois barrés et urnes renversées : dans des nombreuses agglomérations, dont la capitale Alger et la Kabylie, le vote a été perturbé et les tensions n’ont pas manqué.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Afrique