Procès Rwanda: Fabien Neretsé, adhérent et exécutant d’une idéologie

La famille Bucyana-Beckers
: Isaïe, Claire et leur fille Katia.
La famille Bucyana-Beckers : Isaïe, Claire et leur fille Katia. - D.R.

Les parties civiles ont dénoncé jeudi les « méthodes mafieuses » utilisées lors des débats par Fabien Neretsé pour présenter au jury des témoins manipulés, qui se contredisent ou qui livrent des versions différentes de celles actées lors de leurs premières auditions. « Il ne s’agit pas seulement d’acheter les témoins, il y a aussi les menaces, les pressions », s’est indigné Me Michèle Hirsch. « J’ai assisté aux quatre procès (relatifs au génocide rwandais) et je n’ai jamais vu pareil défilé de témoins. Des dizaines de personnes ont été préparées par l’accusé. Ce qui n’a évidemment été possible que parce qu’il est libre ». Quant à Me Maryse Alié, elle a dénoncé une « version arrangée au fil de la lecture du dossier ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct