Nucléaire: facture salée pour Electrabel

L’augmentation du montant des provisions à verser s’explique aussi par la baisse des taux d’intérêt.
L’augmentation du montant des provisions à verser s’explique aussi par la baisse des taux d’intérêt. - Photo News.

Le coût lié au futur démantèlement des centrales nucléaires et à la gestion des déchets qu’elles produisent ne cesse d’inquiéter, en raison de l’incertitude qui pèse sur son ampleur réelle mais aussi en raison des doutes qui persistent quant à la capacité à les assumer. C’est dans cette perspective que s’inscrit la révision triennale des provisions nucléaires, ces dernières étant destinées faire face, en principe, à cet avenir incertain.

En l’espèce, le dernier exercice en date, mené par la Commission des provisions nucléaires (CPN), s’est soldé par une solide augmentation de la facture pour Electrabel : 2,1 milliards d’euros de provisions supplémentaires à verser, qui porteront le montant des provisions, fin de cette année, à 13,1 milliards contre 11 milliards à la fin de l’an dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct