Brexit: le DUP n’est plus maître du jeu

Arlene Foster (g.) leader du DUP, aux côtés de Nigel Dodds au moment où celui-ci apprend qu’il perd son siège de député.
Arlene Foster (g.) leader du DUP, aux côtés de Nigel Dodds au moment où celui-ci apprend qu’il perd son siège de député. - AFP

Les élections britanniques marquent la fin d’un règne, celui du DUP. En remportant la majorité absolue, le parti conservateur de Boris Johnson se détache de l’emprise des unionistes. Depuis 2017, les Tories dépourvus jusque-là d’une majorité solide comptaient sur le soutien du petit parti nord-irlandais mené par Arlène Foster. « Maintenant, le Premier ministre britannique n’a plus besoin du DUP », explique Viviane Gravey, professeur à Queen’s University à Belfast.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct