Youri Tielemans au «Soir»: «En Angleterre, j’ai appris à réfléchir plus vite»

Youri Tielemans au «Soir»: «En Angleterre, j’ai appris à réfléchir plus vite»

«  Un cheval ! Mon royaume pour un cheval. » Ces mots, prononcés par Richard III dans la pièce éponyme de William Shakespeare, résonnent comme un classique de la littérature anglaise et s’inscrivent au cœur même de l’histoire d’Angleterre. Difficile d’imaginer la ville de Leicester y jouer un rôle tant la beauté et le charme ne font pas partie de ses atours. Coincée à l’est des Midlands, région vampirisée par Birmingham (la deuxième plus grande ville d’Angleterre), cette cité provinciale n’a été réveillée que par la découverte, en 2012, sous un parking, des restes de Richard III, l’un des plus fameux et cruels rois d’Angleterre, mort à la bataille de Bosworth en 1485 et mis en scène par Shakespeare un siècle plus tard.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Diables rouges