Les magasins éphémères, source d’un avenir pour le commerce en Wallonie

Toute la déco de Noël à portée de main. Tel est le concept d’une maison hollandaise qui ouvre un magasin éphémère à Médiacité, à Liège.
Toute la déco de Noël à portée de main. Tel est le concept d’une maison hollandaise qui ouvre un magasin éphémère à Médiacité, à Liège. - Michel Tonneau.

Le commerce ne cesse de se dégrader en Région wallonne. Il est loin le temps où, il y a vingt ans, la profession comptait 26.716 assujettis indépendants et aidants (personnes physiques) domiciliés en Wallonie. Les dernières statistiques de l’Inasti, pour 2018, établissent que leur nombre est tombé à 15.907 unités. Une lente érosion, due au développement de l’e-commerce et au changement d’habitudes des consommateurs, que le grand public a pu constater dans les centres-villes avec la fermeture progressive de nombreux magasins et l’apparition de chancres. Avec comme parade, encore timide mais que d’aucuns considèrent salutaire, l’apparition de pop-up stores, ou magasins éphémères.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct