Matthias Casse: «Ce n’est pas la Brabançonne dont je rêvais»

belga
belga

L’histoire s’écrit avec un grand H pour Matthias Casse qui, à 22 ans et déjà N.2 mondial, présente un palmarès sans la moindre faute de goût. Champion du monde juniors en 2017, champion d’Europe seniors et vice-champion du monde seniors 2019, le Brabançon a décroché l’or dans le Masters de judo, hier, à Qiandong (Chn), le rendez-vous avec les 32 meilleurs athlètes de l’année.

Il ne manquait personne parmi le Top 8, y compris Saeid Mollaei (IJF 3), l’Iranien devenu… Mongol qui n’a pas franchi le premier tour écarté par l’Italien Parlati (IJF 28).

En finale, il n’y a pas eu de combat. Et pour cause puisque son adversaire, l’Israélien Sagi Muki (IJF 1) bardé de ses ceintures de champion du monde 2019 et double champion d’Europe 2015/218 ne s’est pas présenté, blessé aux côtes, lors de sa demi-finale contre le Turc Albayrak.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Judo