«Le modèle coopératif est financièrement solide, voire plus résilient»

Flora Kocovski, directrice générale de la Sowecsom
Flora Kocovski, directrice générale de la Sowecsom - D.R.

Totalement méconnu au départ, le modèle suscite beaucoup moins de méfiance aujourd’hui », commente Flora Kocovski, sa directrice. « L’envie de porter des initiatives ayant un impact positif, sur base d’un modèle de gouvernance beaucoup plus participatif, semble séduire. »

L’une des mesures introduites par la Sowecsom pour accompagner le mouvement, intitulée « Brasero », lui permet de doubler le capital apporté par les coopérateurs : quelque 31 projets ont été financés par ce biais en 2018 contre 14 en 2015. Ne nous y trompons pas, cependant : l’envie de créer une coopérative ne suffit pas pour en obtenir le financement (sous forme de participation au capital ou de prêt) : « Le business plan doit être solide, la coopérative doit prouver sa capacité à être rentable et donc viable », poursuit Flora Kocovski. « Avant de pouvoir affecter le surplus dans le respect du modèle coopératif, il faut être en mesure de le dégager… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct