COP25: une nuit pour conclure un accord au forceps

Des manifestations de jeunes et de représentants de peuples menacés ont émaillé les dernières heures officielles de la COP de Madrid.
Des manifestations de jeunes et de représentants de peuples menacés ont émaillé les dernières heures officielles de la COP de Madrid. - Photo News.

D’aussi loin que remontent les souvenirs des journalistes « copistes », on ne se souvient plus d’un sommet climat qui ne se soit terminé sans prolongations. Vendredi soir, la COP25 de Madrid s’acheminait, elle aussi, vers ce cas de figure désormais coutumier. Les plus optimistes prévoyaient un atterrissage samedi en fin de matinée. Les plus pessimistes (ou aguerris) évoquaient la soirée.

Le projet de décision de la conférence et les textes annexes sont passés sous le niveau des radars en début de soirée pour être soumis à des discussions bilatérales entre la présidence chilienne du sommet et les principaux pays et groupes de pays impliqués. Principaux points d’achoppements : l’encadrement des marchés du carbone et la manière d’exprimer ce que le monde attend du grand rendez-vous de l’année prochaine, début novembre à Glasgow (la COP26).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct