Libra de Facebook: un actif financier, pas une monnaie

Libra de Facebook: un actif financier, pas une monnaie
REUTERS

Les images défilent à toute vitesse, vous emmènent de Manille à Mexico City. « Et si on rendait l’argent vraiment accessible à tous ? Et si on donnait à tous les mêmes opportunités financières ? », susurre la voix off. Bienvenue dans un monde où la monnaie s’échange aussi vite « qu’un message tapé sur votre smartphone » et « pour le même prix ». Bienvenue dans un monde où 1,7 milliard de personnes qui n’ont actuellement pas accès à des services financiers pourraient progressivement « être incluses » à la sphère économique.

Le pitch publicitaire d’une minute trente a de quoi convaincre : libra, pourquoi pas ? Après tout, nous sommes plus de deux milliards d’individus sur la planète à avoir intégré Facebook, WhatsApp et Messenger à notre quotidien… Les ambitions « monétaires » d’un consortium d’entreprises privées méritent pourtant d’être précisées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct