À Courtrai, Fabrice Olinga a joué au lion indomptable

L’ailier n’avait plus marqué en championnat depuis la première journée.
L’ailier n’avait plus marqué en championnat depuis la première journée. - Photo News

Piégés par le réalisme implacable de l’Excel, les Courtraisiens ne pouvaient finalement s’en prendre qu’à eux-mêmes après avoir galvaudé plusieurs occasions franches. « Ce n’est pas le réalisme qui a fait la différence. Je dirai que c’est notre fighting spirit qui a permis de décrocher cette victoire, » analyse Fabrice Olinga, l’ailier mouscronnois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct