La Camargue des hommes et des taureaux

Durant l’hiver, c’est un paysage en noir et blanc qui s’impose aux photographes.
Durant l’hiver, c’est un paysage en noir et blanc qui s’impose aux photographes. - Gaëlle Henkens/Roger Job

Tous ceux qui sont un jour passé par la Camargue en ont gardé des images idylliques de taureaux à la robe noire plantés fièrement à l’horizon, de flamants roses décollant au raz des salins, de chevaux dont on ne sait trop s’ils sont sauvages ou seulement farouches… Tout cela fait partie de la Camargue mais pour en connaître la vraie saveur, il faut y passer un peu plus que quelques jours en été. C’est ce qu’ont fait les photographes Gaëlle Henkens et Roger Job.

Dans Soleil noir. Le peuple du taureau, il nous font partager, au quotidien, l’existence des hommes et des femmes qui peuplent ces régions superbes mais toujours largement sauvage. Au cours de quatre longs séjours sur place, durant les quatre saisons, ils ont su capter une multitude d’images mais aussi et surtout la confiance de celles et ceux qui vivent devant leurs objectifs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct