Boris Johnson exclut un second référendum en Ecosse: les nationalistes refusent d’être «emprisonnés»

Boris Johnson exclut un second référendum en Ecosse: les nationalistes refusent d’être «emprisonnés»
Reuters

L’Ecosse ne peut pas rester pieds et poings liés au Royaume-Uni et doit pouvoir organiser un nouveau référendum sur son indépendance, le pays étant confronté à une sortie de l’Union européenne contre sa volonté », a déclaré dimanche Nicola Sturgeon, la cheffe du Parti national écossais SNP et Première ministre.

Après une victoire haut la main lors des élections législatives britanniques de jeudi, le Premier ministre conservateur Boris Johnson a fait savoir à Nicola Sturgeon qu’il ne permettrait pas un second référendum en Ecosse, arguant que le vote de 2014 contre l’indépendance, remporté à 55 % par les unionistes, comptait pour toute une génération.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct