Six gendarmes du renseignement européens, dont la Belgique, forment une alliance

Serge Lipszyc, président du Comité R, souhaite garantir les droits des citoyens sans pour autant entraver le travail des agences de renseignement. © Belga.
Serge Lipszyc, président du Comité R, souhaite garantir les droits des citoyens sans pour autant entraver le travail des agences de renseignement. © Belga.

Ils sont six à signer la charte. Six organes de contrôle des services de renseignement de pays différents étaient réunis jeudi à La Haye (Pays-Bas), afin de poser les bases d’une coopération accrue. Les institutions du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de Suisse, de Norvège, du Danemark et de Belgique ont adhéré au texte fondant un « Groupe de travail du contrôle du renseignement ». Ces six États ont en commun d’avoir instauré des organes de surveillance de leurs « 007 » respectifs assez semblables. A savoir ? Des institutions indépendantes rendant compte en premier lieu à leurs parlements.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct