Transmigrants ou migrants en transit?

Si le terme « transmigrant » est largement répandu au nord du pays, Myria a opté pour son travail pour les appellations « migrants en transit » et « migration de transit ». Une façon de se focaliser sur la problématique du transit plutôt que de risquer de stigmatiser les personnes. Une réflexion similaire a été menée au Soir qui utilise ces mêmes termes. Mais la notion est contestée parce que réductrice. L’ONG Médecins sans frontières, qui procure des soins en santé mentale à Bruxelles pour ce public, a ainsi opté pour l’expression « migrants en errance », estimant que nombre de personnes ne sont pas ou plus dans cette idée de transit vers l’Angleterre. Certains souhaitent demander d’asile en Belgique et attendent de « casser leur Dublin » (en restant près de 6 mois dans le pays), d’autres, à force de renvois et d’échecs, sont en situation d’errance, survivent sans perspective ni projet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct