Le nombre d’arrestations de migrants en transit en hausse de 37% en 2018

Les arrestations ne sont pas indicatrices du nombre de migrants en transit
: certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais.
Les arrestations ne sont pas indicatrices du nombre de migrants en transit : certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais. - Photo News.

Près de 13.000 arrestations administratives de migrants en transit ont été enregistrées par l’Office des étrangers en 2018. Un chiffre record en hausse de 37 % par rapport à l’année précédente. Attention, il s’agit bien là du nombre d’arrestations et non du nombre de personnes qui ont transité par la Belgique en vue de rejoindre l’Angleterre. Certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais. Bien qu’on procède systématiquement à une vérification d’identité, l’Office des étrangers a assuré ne pas être en mesure de fournir des données affinées, ont expliqué des collaborateurs de Myria (le Centre fédéral migration), qui présentaient certains éléments d’un rapport sur la migration de transit lors de la conférence annuelle du European migration network. L’étude paraîtra en janvier.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct