Anderlecht: lettre aux aveugles selon l’évangile de Saint-Vincent

©News
©News

Mécréants que nous sommes, nous n’avions donc rien compris. Nous avions eu la faiblesse de croire qu’Anderlecht, une institution forte de ses 34 titres, ne pouvait que viser l’excellence. Nous avions eu le tort de penser que le rappel de Vincent Kompany, les arrivées de Nacer Chadli et Samir Nasri, les millions largement dépensés sur Kemar Roofe et Michel Vlap, ne pouvaient que faire des Mauve et Blanc des candidats aux lauriers. Nous avions cru le nouvel évangéliste, Kompany, qui, arrivé comme le messie, avait délivré la bonne parole, rejetant la notion de saison de transition (un gros mot à Anderlecht). Nous avions donc tout faux. Le nouveau testament est sorti, ce jeudi, à deux jours du Clasico, annonçant que tout était sous contrôle, le plan triennal mis sur les rails suivant son cours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct