Roumanie: 30 ans après la Révolution, des plaies à refermer

Bucarest, décembre 2013
: un nostalgique de Nicolaï Ceausescu brandit son portrait.
Bucarest, décembre 2013 : un nostalgique de Nicolaï Ceausescu brandit son portrait. - Bogdan Cristel/RTR.

Devant un mur jaune, un écran de fumée. Une rafale de coups de feu. Le silence se fait. « Ne tirez plus. » Deux corps couchés au sol. On distingue un filet de sang. Un homme en blouse blanche retire un morceau de tissu, dévoilant un visage de femme. L’image pivote sur la droite, vers le second cadavre : « Soulevez-le, remontez la tête ». Gros plan. Les traits, familiers, sont ceux d’un homme craint par la Roumanie : ce 25 décembre 1989, Nicolae Ceaușescu est mort.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct